Ecologie

Lamazuna mobilisée dans la protection des arbres

Ecologie

La protection de l’environnement devient un sujet majeur de notre société et, avec elle, la protection des arbres. Pour preuve, il a même été organisé, en mars dernier, le Global Forest Summit, pour discuter reboisement et avenir des forêts, avec tous les acteurs de nos sociétés. De grandes multinationales étaient présentes, mais aussi des chercheurs et scientifiques, des associations, des populations autochtones et des membres du gouvernement. Si l’évènement était controversé et dénoncé par certaines ONG comme du greenwashing, il a toutefois été l’occasion d’aborder ce sujet primordial qu’est la préservation des forêts.

Car la déforestation est un fléau environnemental, qui impacte aussi la biodiversité. Et plus le temps passe, plus le bilan s’alourdit. L’association WWF a publié son bilan l’année dernière et a constaté qu’entre 2004 et 2017, soit un peu plus de 10 ans, ce sont 43 millions d’hectares de forêts qui ont disparu, dans les 24 fronts de déforestation identifiés. La forêt la plus meurtrie par la déforestation étant la forêt amazonienne du Brésil, souvent appelée le poumon de la planète Terre.

Mais il faut garder le moral ! La bonne nouvelle dans tout cela ? Il existe de nombreuses initiatives mises en place par des entreprises engagées, des associations, des communes, ou même des particuliers, pour reboiser. Que ce soit à la campagne ou en ville, il existe de plus en plus de projets pour replanter des arbres là où il n’y en a plus.

Lamazuna étant très sensible à cette cause, cela nous semblait inévitable de nous mobiliser pour la protection des arbres. C’est pourquoi nous nous engageons au quotidien dans la reforestation, et plus généralement dans la préservation de l’environnement, pour éviter justement, d’altérer la biodiversité, dont font partie les arbres.

Pourquoi les arbres sont essentiels ?

Ils nous aident à mieux respirer

Si vous avez bien suivi vos cours de SVT à l’école (Sciences et Vie de la Terre), vous savez que les arbres produisent de l’oxygène. N’est-ce pas déjà une raison suffisante pour les protéger ? C’est grâce à cela que les forêts ont obtenu le surnom de « poumons verts ».

Les arbres nous aident à mieux respirer, certes, mais leur fonction va bien au-delà. Sans eux, il n’y aurait tout simplement pas de vie sur Terre. Non seulement les arbres produisent de l’oxygène, mais ils agissent aussi comme des « filtres à air » naturels. Leurs feuilles captent les polluants et limitent ainsi la circulation de la pollution. L’air s’en trouve de fait purifié.

Attention toutefois, tous les arbres n’ont pas cette qualité. Les arbres les plus performants pour l’absorption de la pollution sont les arbres à feuilles poilues. Dans cette catégorie on retrouve les bouleaux, particulièrement efficaces.

Des alliés dans la lutte contre les gaz à effets de serre

En plus de produire de l’oxygène, les arbres limitent également la présence de dioxyde de carbone (CO²) dans l’air. Ce dioxyde de carbone, ou CO², aussi appelé gaz à effet de serre, est en grande partie émis par l’Homme et ses activités et pollue l’air ambiant. En absorbant nos émissions de CO², les arbres nous aident ainsi à lutter contre la pollution.

C’est en fait en absorbant le CO² que les arbres peuvent produire l’oxygène, grâce à une réaction chimique. C’est le mélange du CO² à l’eau, aux sels minéraux et à l’énergie solaire qui génère de l’oxygène. Donc les arbres régulent et renouvellent l’air et nous aident ainsi à mieux respirer !

Les arbres
Arbres et rivière

Ils préservent la qualité de l’eau

Si les arbres purifient l’air, ils purifient aussi l’eau. Vous le savez déjà, l’eau de source est une ressource déjà menacée dans de nombreuses parties du monde. Que ce soit en surface (fleuves, rivières, lacs…), ou en profondeur (nappes phréatiques), les eaux sont de plus en plus polluées et commencent à manquer.

Les arbres peuvent lutter contre ce phénomène, encore une fois grâce à un procédé naturel qui s’appelle la phytoépuration. Comment cela fonctionne ? Ce sont les racines des arbres qui agissent comme des filtres purifiants. Ils peuvent aussi bien filtrer les métaux lourds, principale cause de pollution de l’eau, que d’autres polluants comme les phosphates ou les nitrates.

Chez Lamazuna, on trouve que cela est encore une bonne raison de planter toujours plus d’arbres… !

Des protecteurs de la biodiversité

Les arbres sont indispensables à l’espèce humaine, mais pas seulement. Une fois matures, les arbres sont aussi indispensables à la préservation de la biodiversité. Ils offrent un abri à de nombreuses espèces animales : oiseaux, insectes, et autres organismes microscopiques… Dans les pays plus exotiques, ce sont les singes, les serpents, les paresseux, ou encore les jaguars qui font des arbres leur refuge…

Ils représentent donc un habitat naturel pour de nombreuses espèces, et ils leur apportent également de quoi se nourrir. En résumé, il est évident que les arbres sont indispensables à tous les êtres vivants ! En offrant un abri et de la nourriture à de nombreuses espèces, les arbres contribuent à préserver tous les écosystèmes et à assurer leur équilibre.

Et n’oublions pas non plus que les Hommes, eux aussi, cultivent certains arbres pour pouvoir se nourrir : pommiers, poiriers, cerisiers, et bien d’autres encore… Nous non plus, nous ne pouvons pas nous en passer !

Ils réduisent les catastrophes naturelles et le phénomène de l'érosion

Nous en sommes sûrs aujourd’hui : le lien entre le dérèglement climatique, les fortes inondations et les épisodes de sécheresse que nous subissons de plus en plus fréquemment est avéré. Plus le dérèglement climatique s’accentue, plus les inondations sont violentes et les sécheresses fortes.

Ici encore, les arbres sont salvateurs pour lutter contre ces deux phénomènes. Pour ce qui est de la sécheresse, les arbres reperméabilisent les sols. Cela permet à l’eau de mieux circuler en dessous de nos pieds, et de stocker des réserves d’eau.

Lorsqu’il s’agit de lutter contre les inondations, les arbres permettent d’absorber et de retenir une certaine quantité d’eau. Cette action permet de faire baisser l’intensité de l’inondation. Aussi, les racines des arbres assèchent le sol autour, favorisant ainsi sa capacité d’absorption. Enfin, les racines, aidées par l’humus formé par la chute des feuilles, permettent d’éviter de façon naturelle le ruissellement lors des inondations. Or, éviter ce ruissellement est également bénéfique pour limiter l’érosion des sols.

De notre assiette à notre armoire, ils sont partout dans notre vie quotidienne

Cela vous surprendra peut-être, mais les arbres sont aussi présents partout dans votre quotidien. Dans votre maison, dans votre garde-robe, dans les tiroirs de vos bureaux, vous êtes entouré.e.s d’arbres, car ils sont nécessaires à la fabrication de nos meubles, du papier, ou encore de certaines de nos chaussures…

Vous l’aurez compris, les arbres sont d’une nécessité absolue dans nos vies, que ce soit pour nous nourrir, pour nous loger, mais aussi pour nous aider à vivre mieux et en sécurité, avec un air et de l’eau plus purs et des catastrophes naturelles évitées… Sans parler des abris qu’ils apportent à de nombreuses autres espèces animales… ! C’est pourquoi il faut les PRE-SER-VER !

Pourtant, le bilan actuel n’est pas tout à fait le reflet de ce que nous venons d’évoquer… Déforestation, incendies gigantesques… Tous ces phénomènes réduisent considérablement la surface occupée par les forêts sur la Planète. Faisons maintenant le point de l’état de nos forêts dans le monde.

Adoptez une routine beauté soin zéro déchet grâce aux cosmétiques solides

Forêt et arbres
forêt tropicale

Comment se portent les forêts dans le monde ?

État des lieux des forêts dans le monde

L’année dernière paraissait un rapport de l’ONU sur l’état des forêts dans le monde. Ce rapport révélait alors que les forêts s’étendent actuellement sur 4,06 milliards d’hectares dans le monde entier, soit 31 % de la surface de la Terre. Cela paraît convenable, toutefois, ce sont 420 millions d’hectares en moins par rapport aux années 1990.

Il existe différents types de forêts dans le monde :

  • les forêts tropicales, à hauteur de 45 %,
  • les forêts boréales qui représentent 27 %,
  • les forêts tempérées à hauteur de 16 %,
  • les forêts sous-tropicales, équivalentes à 11 % des forêts dans le monde.

Et toutes ces forêts se répartissent principalement entre 5 pays : la Russie, le Canada, la Chine, les États-Unis et le Brésil.

La bonne nouvelle, c’est qu’une partie de ces forêts se trouve dans des zones protégées. Plus de 700 millions d’hectares de forêts restent préservés dans ces zones. Et c’est en Amérique du Sud que ces dernières sont les plus nombreuses, avec 31 % des forêts en zones protégées.

Quelles menaces pèsent sur les forêts ?

La plus grosse menace connue à ce jour qui pèse sur toutes les forêts du monde est la déforestation. Le continent le plus meurtri ces dernières années par ce fléau est l’Afrique. Entre 2010 et 2020, ce sont 3,9 millions d’hectares de forêt africaine qui ont disparu. Sur la deuxième place de ce triste podium, l’Amérique du Sud, avec une ablation de 2,6 milliards d’hectares de forêts.

Heureusement, a contrario, certains autres pays arrivent à augmenter la présence des forêts sur leur territoire, d’année en année. C’est le cas par exemple du continent asiatique, de l’Océanie et de l’Europe.

Lamazuna, une marque engagée depuis sa création

Lamazuna soutient des projets d'agroforesterie

Depuis ses débuts, l’engagement de Lamazuna et de sa fondatrice Laëtitia, dans des projets d’agroforesterie, est concret et réel. Avant même de pouvoir se rémunérer, elle a voulu apporter sa contribution à ces projets. Pour elle, il n’y avait rien de plus symbolique et tangible.

Mais qu’est-ce que c’est exactement, l’agroforesterie ?Le site agroforesterie.fr en donne la définition suivante : « l’agroforesterie désigne les pratiques, nouvelles ou historiques, associant arbres, cultures et/ou animaux sur une même parcelle agricole, en bordure ou en plein champ ».

À ses débuts, en 2010, Lamazuna était déjà une entreprise engagée dans la reforestation.Concrètement, la marque a financé de nombreux projets, d’abord au Pérou puis en France. Aujourd’hui, grâce à cet engagement, ce sont près de 7 000 arbres qui ont été plantés.

Depuis ce début d’année, Lamazuna a contribué encore plus au développement de projets français, en reversant une partie du chiffre d'affaires réalisé sur son site Internet. Notre marque s’est d’ailleurs fixé un objectif minimum de 1 500 arbres plantés chaque année. 2020 ayant été une année particulière, dans le sens positif du terme pour Lamazuna, ce ne sont pas 1 500 mais 3 000 arbres qui ont pu être financés, soit le double de l’objectif fixé ! Ils seront plantés en agroforesterie, dans le Tarn et dans l'Hérault, courant 2021.

carte écolieu Lamazuna 2020

Eco-lieu Lamazuna : construction lancée !

Lamazuna souhaite aller encore plus loin dans la démarche écologique. Au-delà des produits zéro déchet, nous avons souhaité développer un éco-lieu ancré dans une démarche de protection de l’environnement et d’amélioration du bien-être de nos salariés.

Au programme de cet éco-lieu ? L’autonomie alimentaire, locale et bio grâce à de la permaculture, préparée et cuisinée dans notre futur restaurant d’entreprise. Un bâtiment fonctionnant à l’énergie propre, grâce à des panneaux solaires. Sans oublier, bien sûr, une micro-crèche zéro déchet.

Au-delà de l’autonomie, cette infrastructure permettra de redynamiser le tissu économique local, grâce à des partenariats avec des agriculteurs marchois et des entreprises de la Drôme.

Découvrez vite notre projet d’éco-lieu Lamazuna en images !

Conclusion

L’utilité de nos amis les arbres n’est plus à prouver. Producteurs d’oxygène, ils permettent aussi de dépolluer l’air ambiant et l’eau, de façon tout à fait naturelle. Sans oublier qu’ils permettent de protéger la biodiversité locale et d’éviter les catastrophes naturelles.

Pourtant, partout dans le monde, les arbres sont aujourd’hui menacés, par la déforestation dans la plupart des cas, que ce soit en Afrique, en Amérique du Sud ou ailleurs. Sans évoquer les incendies qui ravagent de nombreux hectares de forêt chaque année, dus au réchauffement climatique.

La bonne nouvelle, c’est que de plus en plus d’acteurs, d’associations, de communes, d’entreprises, se mobilisent pour agir en faveur de la reforestation. C’est le cas de Lamazuna, qui participe activement à cette lutte. Depuis 10 ans, ce sont presque 7 000 arbres qui ont été plantés grâce aux dons de Lamazuna. Et nous ne comptons évidemment pas nous arrêter là !

Lamazuna en route vers des produits 100% français

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment!

Ajouter un commentaire