Beaucoup d’hommes et de femmes ont choisi de privilégier un régime alimentaire plutôt qu’un autre. Une multitude d’appellations ont émergé pour désigner les différents modes de consommation. Véganisme, végétalisme, flexitarisme, antispécisme… et on en passe ! Difficile de ne pas s’y perdre désormais avec tous ces termes toujours plus pointus.

Alors comment faire pour s’y retrouver ? Nous allons, dans cet article, démystifier ces concepts qui sont peut-être confus, voire encore inconnus pour vous. Malheureusement, nous ne pourrons pas tous vous les présenter. Nous allons donc principalement nous pencher sur trois d’entre eux que sont le véganisme, le végétalisme et le flexitarisme.

Nouveau mode de consommation : mode d’emploi !

Pourquoi opter pour un mode de consommation plutôt qu’un autre ?

blog veganisme zero deceht lamazuna.png

  • Un choix en fonction de ses convictions

Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix lorsqu’il s’agit de son mode de consommation. Sauf évidemment si vous décidez un beau jour de vous lancer dans la malbouffe à 100 %. Vous nous l’accorderez, ce ne serait pas très judicieux.

Mais votre choix de mode de consommation n’appartient qu’à vous. Cela dépendra surtout de ce en quoi vous croyez.

  • Vouloir prendre soin de sa santé

Au-delà du fait de vouloir respecter ses croyances, il s’agit aussi de faire attention à sa santé. Puisque tous ces régimes quels qu’ils soient prônent évidemment une consommation plus saine. Consommer différemment et moins pour consommer mieux. En effet, le fait de consommer des produits industriels transformés en trop grande quantité provoquerait des maladies (source Futura Sciences).

  • Préserver l’environnement à sa façon

Si modifier sa façon de consommer permet de faire attention à sa santé, cela permet également de protéger l’environnement. Et c’est loin d’être un luxe. L’industrialisation et la consommation de masse ont complètement bouleversé notre environnement. Engrais chimiques ( les azotés, les phosphatés et les potasses ) pesticides, surconsommation d’énergie et d’eau pour les cultures… À terme, les ressources vont s’épuiser. C’est pourquoi notre modèle alimentaire actuel doit changer en privilégiant le bio et le local (source ADEME).

  • Aucune méthode n’est meilleure qu’une autre

Nous l’avons évoqué un peu plus haut, le choix du mode de consommation vous est propre, il n’appartient qu’à vous. L’idée générale, c’est le changement. Changer pour le mieux, pour adopter de meilleures habitudes pour vous et pour l’environnement qui vous entoure.

Vous pouvez être végane, végétalien ou flexitarien, l’idée aura été à la base d’améliorer votre quotidien.

Découvrez les produits 100 % véganes Lamazuna

Focus sur 3 concepts phares : explication et démystification

Le concept du véganisme

Le véganisme vient de nos amis anglais. Au-delà de l’alimentation, le véganisme est un réel mode de vie. Les véganes souhaitent exclure l’exploitation, la souffrance et la cruauté envers les animaux, aussi bien dans l’alimentation que dans la façon de se vêtir, jusqu’aux choix d’activités, pas de zoo, ni de cirque… Le végane ne porte donc pas de laine ou de cuir et se nourrit de manière exclusivement végétale.

Pourquoi adopter le véganisme ?

Comme dit précédemment, le véganisme part d’une volonté réelle de ne plus participer à la souffrance animale. Cela passe par le fait de ne plus se nourrir de produits d’origine animale. Mais cela signifie aussi ne plus acheter de cuir, de laine ni de produits de beauté ou d’hygiène testés sur nos amis les bêtes. C’est d’ailleurs ce à quoi nous nous engageons chaque jour en vous proposant des produits véganes.

Comment accomplir sa transformation végane ?

Le véganisme est le mode de consommation dérivé du végétarisme le plus strict comme on l’a dit plus haut. Si vous êtes adepte des produits comme le lait, le fromage et les œufs ou même du cuir, il faudra engager une transformation radicale.

Mais aujourd’hui, les alternatives, que ce soit pour l’alimentation ou pour l’habillement et la cosmétiquesont nombreuses. L214, défenseur des animaux, ainsi que de nombreux blogs, donnent des recettes pour pallier au manque engendré par la non-consommation de produits d’origine animale. Chez Lamazuna, nous vous proposons des produits cosmétiques véganes. Enfin, Kabanes, créé eaussi par Laëtitia, la fondatrice de Lamazuna, propose également de quoi se constituer une garde-robe végane.

Le concept du végétalisme

Le végétalisme, comme le véganisme, exclut tout produit d’origine animale de l’alimentation. Mais alors quelle est la différence entre un végane et un végétalien ? Le végétalien n’a que l’alimentation de végane, mais il n’a pas « encore » cessé d’acheter du cuir ou il ne fait pas attention aux cosmétiques qu’il achète… Souvent, le végétalien devient rapidement un végane par conviction.

Pourquoi adopter le végétalisme ?

Encore une fois, comme pour le véganisme, devenir végétalien, c’est d’abord protéger l’espèce animale. Mais cela permettrait même, selon The Oxford Vegetarian Study, de rallonger son espérance de vie. Rien que ça ! Et oui, car notre mode de consommation classique aujourd’hui entraînerait de nombreuses maladies : diabète, cancer, hypertension, obésité… (source VegetCru).  De plus,  le poisson et la pêche créent de nombreux déchets plastiques en mer à cause des files de pêche abandonnés notamment, tandis que l’industrie de la viande est l’une des plus polluantes et consommatrices en eau.

Comment adopter sa transformation végétale ?

Le passage au végétalisme sera sûrement plus aisé que le passage au véganisme car moins brutal pour commencer. Il ne s’agit là que de modifier son régime alimentaire et non pas tout son mode de consommation. Mais c’est déjà un grand pas vers une vie plus saine à condition qu’il opte pour une alimentation variée et équilibrée.

Comme pour le véganisme, il existe de nombreuses alternatives au niveau alimentaire. Soja, amande, tofu, noisettes, noix de cajou… Autant d’ingrédients qui remplacent tous ceux d’origine animale. Étant donné que le végétalisme se limite à l’alimentation, les seules alternatives à trouver relèveront de la nourriture. Sauf si vous souhaitez aller plus loin.

Le concept du flexitarisme

Qu’est-ce que ce mot compliqué : flexitarisme ? C’est peut-être l’une des alternatives les plus souples, c’est la plus facile à appliquer en famille ou entre amis. Il s’agit en fait d’un régime végétarien appliqué de manière plus flexible. D’où le nom flexitarisme. Le but est de se nourrir quotidiennement d’aliments d’origine végétale en s’autorisant exceptionnellement la consommation de viande notamment, pour les grandes occasions ou à l’extérieur…

Pourquoi adopter le flexitarisme ?

Le flexitarisme peut être interprété comme une étape vers le végétarisme, végétalisme ou véganisme. Une façon de procéder à cette métamorphose étape par étape, en favorisant grandement la consommation de végétaux. C’est également un régime plus sain pour ceux qui restent des adeptes de viande, tout en souhaitant réguler leur consommation.

Comment accomplir sa transformation flexitarienne ?

Ce sera sûrement la transformation la plus aisée à réaliser pour vous, si vous n’êtes pas déjà flexitarien. Car en effet, c’est le régime alimentaire le moins privatif de tous ceux qui ont été évoqués avant. Toutefois, il faut que cette transformation parte d’une réelle prise de conscience. Pour vous faciliter encore plus la tâche, préparez des recettes végétariennes en avance pour le quotidien.

Pour conclure

Vous l’avez donc constaté, il existe de nombreuses façons de changer son mode de consommation. Nous ne vous en avons présenté que trois parmi ceux qui existent. Cela peut se limiter à l’alimentation, ou bien aller plus loin, comme avec le véganisme qui proscrit toute forme d’exploitation animale.

Et comme cela a été évoqué plus haut, le choix du mode de consommation vous appartient. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution. Le flexitarisme vous permettra de franchir une première étape en réduisant drastiquement votre consommation de viande. Si vous êtes motivé et surtout engagé, vous pouvez directement vous lancer dans le véganisme. Il existe aujourd’hui de nombreux ouvrages qui pourront vous aider.

 

PS : prêt pour vous lancer et vous métamorphoser ?

Lamazuna transforme votre salle de bain en salle de bain végane