Zéro déchet

Nos astuces pour éviter les objets à usage unique

Zéro déchet

Il y a 100 ans, les objets à usage unique en plastique n'existaient pas. Aujourd'hui, on ne sait plus s'en passer. Prenez une minute pour observer ce qui, autour de vous, ne servira qu'une seule fois. Toutes ces bouteilles en plastique ou en verre, les emballages et suremballages, les sachets, ce gobelet avec sa paille ou sa touillette, ces feuilles de papier d'une blancheur immaculée, l'essuie-tout bien résistant. Supprimer de sa vie les objets à usage unique est un véritable engagement personnel, car leur côté pratique est très tentant.

Pourtant, il y a urgence. Notre planète suffoque.

Alors, voici plein d'astuces, faciles et économiques, pour éviter les objets à usage unique.

Pourquoi éviter les objets à usage unique ?

Le plastique : un problème environnemental

Ce n'est pas un scoop, le plastique met de nombreuses années à se dégrader. Alors, on se donne bonne conscience en pensant qu'il sera recyclé. Mais on a tendance à oublier que recycler le plastique reste coûteux en énergie et en polluants. Quand le recyclage est possible et vraiment réalisé…
Or, la majorité des objets à usage unique sont en plastique. En une soirée d'anniversaire, on peut remplir une énorme poubelle, rien qu'avec des objets en plastique, qui étaient neufs quelques heures auparavant. Ce n'est pas la fête de la planète, c'est certain !

Une menace qui plane sur la vie marine

Selon The Sea Cleaner, 8 à 9 millions de tonnes de plastique arrivent dans les océans du monde, chaque année.
Les sachets, flottant allègrement, sont avalés par les tortues, qui les prennent pour des méduses. Les oiseaux marins nourrissent leurs oisillons de morceaux de bouchons, qu'ils ont pris pour des crustacés. Le plastique se transforme en microparticules, ingérées par les poissons. L'eau absorbe les toxines du plastique, polluant l'eau elle-même.
Les océans, deuxième poumon de notre planète, souffrent en silence.

L'interdiction de certains objets plastiques à usage unique depuis le 1er janvier 2020

La France, à elle seule, produit 3,3 tonnes de déchets en plastique chaque année ! Et à peine plus de 20 % sont recyclés (source Planetoscope). La meilleure solution est donc de limiter drastiquement sa production. C'est l'objet de l'article L541-10-5 du code de l'environnement, le même qui a interdit l'usage des sachets plastiques.
2020 voit disparaître des rayons de nombreux objets en plastique, à usage unique. Vous ne trouverez plus : gobelets, assiettes, couverts, pailles, touillettes, plateaux, saladiers, boîtes, pots à glace, cotons-tiges. Les équivalents devront être compostables ou composés d'éléments bios sourcés. Vous trouverez d'ailleurs quelques-uns de ces produits sur l'e-shop de Lamazuna, comme le nettoyeur d'oreilles.

Découvrez nos astuces pratiques pour arriver à bannir le plastique

Océan plastique animaux marins

Nos astuces pour éviter les objets à usage unique dans la salle de bain

Commençons par la salle de bain. Chaque produit a son alter-éco : un objet durable ou sans emballage plastique. La bonne nouvelle, c'est que la plupart du temps, c'est moins cher – à moyen terme – et plus esthétique. De quoi commencer la journée du bon pied.

Remplacer les disques de coton

Comme il est d'origine végétale, on pourrait croire que le coton ne pose pas de problème environnemental. Malheureusement, c'est loin d'être vrai.
Culture non bio, pesticides, arrosage massif, transport, traitements chimiques à la transformation, ajout de fibres synthétiques… L'impact d'un disque de coton, utilisé quelques secondes, est disproportionné.
Alors, remplacez-les par des lingettes lavables, dédiées à cet usage. Elles peuvent être utilisées 300 fois, en les lavant à la main ou en machine. En fin de vie, Lamazuna vous permet même de les recycler, rendez-vous sur le site internet pour en savoir plus !!
Pensez-y également pour les fesses de bébé, dans un format plus grand.

Opter pour des protections intimes ZD

Tampons et serviettes hygiéniques représentent un drame écologique ET sanitaire. Les femmes appliquent des produits pleins de substances toxiques, directement sur les parties les plus sensibles de leur corps.
Vous avez certainement entendu parler de la coupe menstruelle. Elle est réutilisable plusieurs années. Zéro déchet pendant vos lunes, zéro odeur, zéro inconfort !
Mais comme chaque femme est différente, il existe d'autres protections intimes ZD, zéro intrus dans vos parties les plus intimes : des serviettes hygiéniques lavables et des culottes menstruelles.

Des solutions écologiques, économiques et enfin pratiques en voyage !

Washable wipes Lamazuna
Safety Razor Lamazuna

Stop aux rasoirs jetables

On ne comprendra jamais ce qui a poussé nos parents à mettre de côté l'efficacité des rasoirs de sûreté et des rasoirs coupe-choux (de barbier). Pourtant, ils sont plus efficaces, produisent moins de plastique dans les poubelles, et sont plus jolis (mais oui, c'est important !). Vous avez tout à y gagner !
Un rasoir coupe-choux, dit rasoir de barbier, est une lame montée sur un manche. Il fonctionne et s’entretient comme un couteau. Certains modèles de couteliers sont de véritables œuvres d'art, qui se transmettent de génération en génération.
Si vous avez besoin d'un outil plus simple d'utilisation, optez pour un rasoir de sûreté, avec une structure durable. Vous n'aurez que les lames à changer. À utiliser avec un savon de rasage solide, aussi moussant que la crème en bombes polluantes.

Fin des emballages en plastique

Shampoing, gel douche, déodorant, dentifrice… C'est le festival du plastique, des couleurs flashy et des bandeaux rouges promotionnels. Difficile d'avoir une salle de bains zen, avec tout ça.
Alors, pour allégrer votre esprit, votre conscience green et votre déco, passez aux équivalents solides. Ils se présentent tout nus, en vrac, sans emballage, ou dans une petite boîte en carton recyclable.

Toothbrush Lamazuna

Remplacer les cotons-tiges

Ces petits bâtonnets en plastique ont une ergonomie parfaite pour leur assurer une excellente flottaison jusqu'aux océans. Ils esquivent adroitement les obstacles dans les rivières, puis se laissent voguer, au gré des marées. Ils se nichent dans les algues, dont les tortues marines se régalent. Les pauvres, elles ne voient pas le diabolique bâtonnet, qui se plante dans leur palais.
Heureusement, les cotons-tiges en plastique ne sont désormais plus commercialisés, en France. Avant de vous jeter sur les équivalents, un peu plus écologiques, essayez simplement de vous laver le conduit de l'oreille avec le doigt, sous la douche. Pour ceux qui ont des sécrétions plus importantes, dites oui à l'Oriculi. Il s'agit d'une tige en bambou aux formes douces, qui se rince simplement à l'eau.

Choisir des brosses à dents écologiques

Si vous suivez les recommandations des dentistes, vous jetez votre brosse à dents tous les 3 mois. Pour une famille de 4, ça fait tout de même 16 brosses à dents par an, à la poubelle. Ce type de plastique dur n'est pas recyclable.
Savez-vous qu'il existe des brosses qui frottent tout aussi bien et qui polluent beaucoup moins ? Regardez du côté des brosses à dents en bambou biodégradables, ou les modèles issus du plastique recyclé, avec seulement la tête à changer.

Pour aller plus loin dans la maison

Maintenant que votre salle de bain est green, passons aux autres pièces de la maison.

Acheter en vrac

Le concept du vrac se démocratise de plus en plus. Une bonne raison de vous y mettre ! Nous vous invitons vraiment à vous tourner vers les marchés de producteurs, pour les produits frais et locaux. Les magasins bios ou spécialisés sont parfaits pour les céréales, les aliments secs, l'huile, la lessive, etc.
De quoi avez-vous besoin ? Il faut effectivement un minimum d'anticipation pour faire ses courses en vrac, mais rien de compliqué. Préparez quelques sacs cabas ou grands paniers, avec des pots en verre propres et des sacs à vrac en tissu. Les sacs en tissu sont disponibles à la vente. Mais vous pouvez les fabriquer vous-même, chez vous, ou lors d'ateliers zéro déchet.
Petite précision sur les sachets biodégradables des supermarchés : c'est moins affreux que les anciens plastiques, mais les monocultures de champs de maïs aux OGM utilisés, ne sont pas si écologiques que ça…

Boire dans une gourde ou carafe en verre

Le marché des bouteilles d'eau représente un coût environnemental énorme. Au niveau mondial, 2 822 litres d'eau sont mis en bouteilles, chaque seconde (source Planetoscope) ! Vous aurez beau les écraser pour qu'elles prennent moins de place dans la poubelle jaune, les bouteilles en plastique restent du pétrole extrait, raffiné, transformé, transporté. Trop souvent, elles finissent dans la mer, se dégradant en paillettes de plastique, avalées par les poissons, puis par l'homme.
Sinon, vous pouvez utiliser l'eau du robinet, filtrée si besoin, servie dans une carafe en verre. Pour le sport ou un pique-nique, n'oubliez pas votre gourde. Si vous randonnez beaucoup, les gourdes filtrantes sont une option à étudier : vous pouvez la remplir dans une rivière, sans danger pour votre santé.

Remplacer les essuie-tout et les mouchoirs en papier

L'essuie-tout, c'est pratique, c'est vrai. Mais c'est aussi un objet à usage unique, dont il est très facile de se passer. Pour la table, utilisez une serviette en tissu, avec un rond de serviette pour les identifier. Ainsi, chaque membre de la famille gardera sa serviette pour la semaine.
Attention, nous voici parvenus à un point délicat : les mouchoirs en papier. Il y a 40 ans, tout le monde avait un mouchoir en tissu dans sa poche. Il y a 60 ans, on les lavait, dignement, alors qu'il n'y avait pas de machine à laver. Donc, oui, c'est possible. On peut se moucher dans un mouchoir en tissu, qui redevient complètement propre et tout doux, après lavage. Pour faire tomber les tabous, essayez les Mochi-mochis; avec un nom rigolo, ça passe mieux, n'est-ce pas ?

Mochi-mochis
Piles rechargeables

Préférer les piles rechargeables

Les piles contiennent du mercure ou un équivalent toxique pour l'environnement. C'est pourquoi elles doivent faire l'objet d'un traitement spécifique. Une pile qui arrive dans la nature, jetée ou enfouie avec nos déchets non-recyclables, contamine la terre ou l'eau autour d'elle, pendant des dizaines d'années.

Les piles rechargeables sont utilisables plusieurs années, et sont moins polluantes à fabriquer. C'est donc une meilleure alternative pour vos objets utiles, fonctionnant ainsi. Cependant, une pile, même rechargeable, est polluante. Il faut donc remonter plus loin dans votre analyse de consommation. Par exemple, laissez en rayon les jouets qui clignotent, pour investir dans un jeu en bois, de beaux outils créatifs ou des figurines en feutrine.

Stop aux lingettes nettoyantes à usage unique

S'il vous reste un paquet de lingettes désinfectantes ouvert, gardez-le pour les toilettes publiques. Ensuite, vous pourrez utiliser un petit spray de désinfectant (maison ou issu du vrac) et un coup de papier toilette.

À la maison, les lingettes, c'est fini ! Le papier utilisé et les substances qui l'imprègnent sont un vrai poison. Une éponge durable et un produit à base de vinaigre, nettoient et désinfectent, sans vous intoxiquer.

Pour remplacer les lingettes bébé imprégnées, le liniment ou de l'eau sur une lingette lavable sera tout aussi efficace et meilleur pour sa peau délicate.

Vous utilisez parfois des lingettes pour les mains, en pique-nique pour les enfants, lorsque vous n'avez pas d'eau à portée ? Voici une astuce : emmenez une boîte avec un ou deux gants humides à l’intérieur.

Plus de vaisselle jetable

Avec la nouvelle loi, vous ne trouverez plus de vaisselle jetable en plastique. Mais vous aurez toutes sortes d'équivalents, plus ou moins écologiques. Pour vos pique-niques, nous vous conseillons la version en bambou, compostable et légère.
On utilise parfois la vaisselle jetable lorsqu'on reçoit beaucoup de monde. Mais, justement, il y a aussi beaucoup de main-d’œuvre, pour faire la vaisselle ! Alors, selon les circonstances, osez demander un petit coup de main.
Pour éviter d'avoir à changer trois fois d'assiette, vous pouvez adapter le menu. Une entrée peu salissante, un dessert à picorer avec les doigts et le tour est joué.
Lorsque vous sortez, n'oubliez pas d'emporter votre verre consigné. Au boulot, utilisez votre tasse ou un petit thermos, pour éviter les gobelets de la machine à café.

Et bien d'autres encore…

À chaque fois que vous jetez quelque chose à la poubelle, prenez quelques secondes pour imaginer une alternative zéro déchet. Les wraps pour remplacer le papier aluminium, les tissus Furoshiki en guise de papier cadeau, les yaourts faits maison ou en pots consignés, le sac à pain, et tant d'autres.
Selon votre tempérament, modifiez vos habitudes petit à petit, ou révolutionnez tout d'un coup. Parfois, une vraie prise de conscience ne supporte pas la demi-mesure. Un changement de vie radical devient une nécessité.

Quel que soit votre chemin, le plus important, c'est de passer à l'action.

PS : Glissez-nous vos astuces en commentaires !

Les résolutions Zéro déchet à adopter pour 2020

Winter furoshiki Lamazuna

Commentaires (5)

Posté par L'équipe Lamazuna | 2 mars 2020
Bonjour,

Merci pour vos commentaires et astuces !
Nous sommes ravis de voir que nos lecteurs sont adeptes du Zéro déchet !
Belle journée à vous :)
Posté par Gaëlle | 12 février 2020
Bonjour,
J'aurais souhaité savoir si vous faisiez les paille en métal ? Car les pailles en carton des resto et autres "beurk" et puis j'avoue que même à la maison j'aime bien et du coup n'en achète plus vu que c'est du plastique ☺
Posté par Béatrice Plouzennec | 11 février 2020
Pour les piques-niques j'emballe les sandwichs dans des petites serviettes en tissu faites maison. Du coup on évite l'aluminium autour du sandwich et l'essuie-tout ! Et ça ne pèse pas très lourd dans le sac.
Posté par MP LE BOHEC | 11 février 2020
Bonjour,
Elevée par une grand-mère et une arrière grand-mère en Suisse pendant les vacances dans mon enfance, je pratique tout cela depuis toujours, c'est ancré.
Grand-mère à mon tour, j'essaie d'inculquer ces bonnes habitudes à mes 2 petits fils, pas toujours facile mais on en fait un jeu : qui a la plus petite poubelle en 3 jours par exemple, qui a trouvé de merveilleux biscuits en vrac etc, l'émulation marche bien.
Je ne suis pas parfaite mais je progresse encore.
A Dunkerque, nous avons une association de circuit court, c'est pratique.
Bonne continuation, ne lâchez rien !
Posté par Ambre Dhomps | 11 février 2020
Je suis adepte du zéro déchets depuis quelques temps déjà: oriculis, savons solides, dentifrices solides , cup menstruelle, serviettes lavables, lingettes démaquillantes lavables, carafe Brita (recharges recyclables) je n'achète plus de bouteilles en plastiques (sauf le lait).
Je prépare mes produits ménagers moi-même et me sers des bouteilles en verres comme contenants.
Je ne peux malheureusement pas acheter mes aliments en vrac car trop coûteux vers chez moi , les prix sont quasiment doublés ! Mais je fait très attention! Je suis à la chasse à l'huile de palme par exemple!
Ma vie est tellement mieux et plus économique! Cela n'a pas été un sacrifice mais un renouveau!
Ajouter un commentaire